Définition du commerce de Proximité.

Le commerce de proximité désigne les commerces pratiquant la vente au détail dans lesquels le consommateur se rend fréquemment, voire quotidiennement ; il inclut également des commerces implantés dans certaines rues ou quartiers commerçants des villes.

Dans les années 70, le « commerce de proximité » était attribué aux commerces de bouche comme les  boulangeries, épiceries, poissonneries, fromageries… et différents services comme : cordonneries,  coiffeurs, quincailleries, drogueries. Avec l’évolution démographique, culturelle et l’émancipation de la femme, de différentes activités de service fleurissent dans les centres villes. De nouveaux commerçants dans les secteurs de la beauté, la santé, le bien être, l’esthétisme ce sont développés  dans les cœurs de ville.

C’est un commerce qui a fortement régressé avec l’arrivée de la grande distribution (supermarchés et hypermarchés) et plus récemment du commerce en ligne,  cependant nous sommes persuadés et les indices prouvent que le commerce de proximité a encore de beaux jours devant lui.

Cependant nous observons une transformation de l’offre et une mutation de types de commerce.

Certains commerces disparaissent comme les poissonneries, les épiceries  En France, les magasins dits « de proximité » (commerce alimentaire) vendant des produits principalement alimentaires de première nécessité, mais également d’autres produits qu’on peut trouver dans un supermarché sont ouverts toute la journée, avec des horaires allongés. D’après l’INSEE, les commerces de proximité se composent de « commerces de quotidienneté, dans lesquels le consommateur se rend fréquemment, voire quotidiennement « .
En France, en 2008, il y avait près de 600 000 magasins de proximité sur un total de 830 000, soit plus des deux tiers, ce qui représente donc un nombre important. Selon l’Insee, dans le nord de la France, il faut moins de 4 minutes à des personnes habitant dans une commune rurale pour accéder à un commerce de proximité. Ces magasins sont donc situés à portée des consommateurs et leur font gagner du temps..
Une étude du CREDOC montre que le commerce de proximité est en déclin en France depuis les années 1970. La multiplication des grandes surfaces en périphérie des villes est la principale responsable du dépérissement du commerce de proximité. On observe que la proportion de petits commerces en France diminue, et cela s’explique d’après l’INSEE par une diminution du nombre de petits commerces en milieu rural alors que le nombre total de commerces a augmenté.

//www.zewebfirm.fr/wp-content/uploads/2019/02/footer_logozewebfirm-3.png