Vous désirez vous lancer dans l’entrepreneuriat mais le doute vous habite encore ? Vous venez de commencer votre activité et désirez faire les choses bien ?  Si cette nouvelle expérience est aussi excitante que stimulante, vous rencontrerez sûrement des obstacles dans votre parcours et, comme tout débutant, vous risquez fort de faire des erreurs. Alors quelles sont les erreurs à éviter ?

Rassurez-vous, beaucoup sont passés par là avant vous. Par conséquent, nous avons interviewé 4 jeunes entrepreneuses qui vous partagent leur expérience pour vous éviter de commettre les erreurs les plus courantes. Julie créatrice de mode durable et raisonnée, Pauline, créatrice de sac à main en chambre à air de tracteur, Louise, community manager et Victoria, assistante webmarketing et communication vous donnent leurs astuces et retours d’expérience. Voici donc nos conseils sur les erreurs à éviter, basés sur leurs témoignages.

 

1.     Ne pas se lancer

La première grosse erreur que l’on peut rencontrer en tant que futur entrepreneur, c’est ne pas oser se lancer. L’expérience peut paraitre effrayante et bien souvent on ne se sent pas à la hauteur. Mais qui ne tente rien n’a rien. Le plus dur c’est d’y aller. « J’étais réticente au départ, je pensais ne pas pouvoir gérer d’une part mon travail en tant qu’entrepreneur et d’autre part mes études. J’avais également peur de l’échec. Poussée par ma famille et ma passion, j’ai fini par sauter le pas. » Victoria, Com’Vic. Il faut toujours croire en soi. Chaque erreur nous fait grandir et apprendre. Finalement, la plus grosse erreur que vous pourriez commettre c’est de ne pas vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale. Au risque de le regretter chaque jour.

2. Ne pas se connaitre

L’une des principales choses à faire avant de se lancer, c’est apprendre à se connaitre. Faire le point sur soi, ses compétences. Dans quelle direction je souhaite aller ? Quelle image je veux renvoyer ? Quel temps suis-je en capacité de donner à cette activité ? Il est primordial de bien se connaitre pour ne pas foncer tête bêche, au risque de se retrouver perdu. « Nous apprenons beaucoup durant nos études mais l’auto-entrepreneuriat est une expérience globale et complète qui nécessite avant tout de se connaitre soi. C’est vrai, ça peut paraître bateau mais un des éléments piliers -si ce n’est le principal- est d’apprendre à travailler seul, par soi et pour soi. Se connaître soi et ses limites. Il faut être honnête avec soi-même, ses capacités et ses envies pour avancer dans le bon sens. Savoir s’écouter et ne pas se démotiver au fil du temps et des obstacles qui ponctuent l’auto-entrepreneuriat. C’est un conseil que j’aurai aimé recevoir au lancement de mon projet : cela m’aurait fait gagner du temps et m’aurait évité me donner bêtement dans de mauvaises directions. », Julie, La Relève Atelier. Apprendre à se connaitre permet de gagner en confiance en soi et donc de renforcer sa crédibilité. « Pour être entrepreneur, il faut être aligné avec soi-même et avoir les épaules solides, c’est pas mal de pression, de stress. Être auto-entrepreneur, c’est faire les montagnes russes et pour le moral, c’est la même chose. Mais ce qui est génial, c’est de pouvoir suivre ses propres valeurs.
Il faut également être prêt au fait que l’entreprenariat c’est un peu du chacun pour soi donc il faut beaucoup travailler sur la confiance en soi. Avant d’être entrepreneur, il faut travailler sur soi pour pouvoir répondre aux besoins des autres correctement. »,
Louise, May’entrep.

3.     Vouloir aller trop vite

Lorsqu’on lance son entreprise, on a tendance à avoir les idées qui fusent et vouloir tout réaliser. Mais attention, en tant que débutant on ne peut pas tout faire. « Il ne faut pas trop chercher à aller dans le détail. On ne peut pas être parfait au début. Il vaut mieux y aller progressivement. » Pauline, Atelier verde. En effet mieux vaut développer votre entreprise doucement mais surement, sans quoi vous risquez de ne pas vous développer. « L’auto-entreprise n’est pas un sprint, c’est une course de fond, d’endurance. Quand j’ai compris ça, mon travail a pris une nouvelle tournure, à la fois dans ma façon de le faire et dans les articles que je produis. Il dégage un autre goût, il est plus juste, plus sincère, et c’est réjouissant de proposer ce que l’on est vraiment. », Julie, La Relève Atelier.

4.     Vouloir tout faire tout seul

L’une des erreurs les plus commises chez les nouveaux entrepreneurs est d’essayer de tout faire soi-même. Le problème à vouloir tout faire soit-même c’est qu’on ne fait pas tout. À vouloir tout faire seul vous allez vous retrouver déborder et la tête sous l’eau. La clé pour se développer c’est de travailler à plusieurs, d’échanger, de partager, déléguer« Ce qui compte malgré tout pour faire prospérer une entreprise c’est de trouver des clients. Pour cela, il faut passer à l’action massivement en étant toujours actif et en essayant de rencontrer de nouvelles personnes. » Pauline, Atelier Verde. Prenez les devants et travaillez en équipe. Développez votre réseau et externalisez les taches dont ne vous êtes pas expert. « À vouloir trop en faire, ou tout faire soi-même on peut se perdre ou produire quelque chose de qualité médiocre. Il faut trouver l’équilibre, la mesure de ce que l’on peut fournir pour se donner justement, ni trop ni pas assez et surtout être capable de tenir la cadence. » Julie, La relève Atelier.

Réfléchissez à vos points forts et vos points faibles. Vous pêchez en marketing ? Pas de soucis, faites appel à une agence qui pourra vous aider.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale et connaissez les erreurs à éviter. N’hésitez pas, allez-y !  Mais faites-le bien. Prenez le temps de vous connaitre et de vous développer petit à petit sans vouloir aller trop vite. Développez votre réseau, travaillez à plusieurs.

Si vous aussi vous avez commis des erreurs ou que vous souhaitez nous partagez votre expérience, laissez-nous un commentaire ou contactez-nous.

Réalisation création de site web casablanca